Imprimer ce Post Imprimer ce Post

S’INSTRUIRE et se FORMER

s'instruireL’éducation et la formation sont un enjeu vital pour l’avenir. La Ville comme la Communauté d’Agglomération exercent des responsabilités importantes dans ce domaine.

En charge des locaux et du fonctionnement des écoles publiques de Bayonne, nous entretiendrons en tant qu’élu-e-s un partenariat rapproché avec les équipes enseignantes et les associations de parents d’élèves de manière à développer une politique scolaire au plus près des besoins.

Afin de lutter contre les inégalités et de permettre à l’école de jouer pleinement son rôle, nous favoriserons les initiatives concernant les élèves en difficulté et assurerons les moyens nécessaires qui relèvent de la Ville pour les accompagner. Nous veillerons, en concertation avec l’Éducation Nationale, à ce que tous les parents qui souhaitent un enseignement bilingue ou en basque pour leurs enfants puissent en bénéficier le plus près possible de leur domicile.

Les autres services à caractère social et les activités périscolaires organisées par la municipalité, dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires, seront proposés de manière égalitaire aux enfants de toutes les écoles bayonnaises.

Nous serons, auprès de l’Université, un partenaire actif et exigeant, pour le développement des formations supérieures sur l’agglomération et l’accompagnement de la vie étudiante. Les formations en alternance et en apprentissage, la formation continue, et de manière générale les formations tout au long de la vie seront également encouragées.

L’éducation aux arts et à la culture, l’apprentissage des langues, la maîtrise des technologies numériques seront proposées à tous les publics et feront si possible l’objet d’ateliers intergénérationnels dans les écoles et les quartiers.

Les premières actions que nous mènerons :

  • Mettre en place des partenariats avec des producteurs locaux pour promouvoir les produits issus de l’agriculture biologique ou raisonnée dans les cantines scolaires.
  • Veiller à ce que toutes les associations organisant des activités de loisir pour les enfants — y compris Uda leku pour les activités en langue basque — soient installées dans des locaux fonctionnels.
  • Encourager la création d’un réseau de « jeunes seniors » bénévoles pour des interventions dans les écoles, les centres de loisirs, les MVC…
  • Faire connaître aux jeunes, au sein des établissements scolaires, le réseau d’associations sportives et culturelles, leur donner envie d’y participer.
  • Aider les jeunes organisés collectivement dans la gestion de lieux qui leur sont confiés pour mener des projets d’animation (exemple : le projet de Gaztetxe)