Signature de la Charte ANTICOR

anticorAprès discussion avec  les membres de l’équipe de BAIONA 2014, j’ai décidé de signer la charte ANTICOR que l’association du même nom propose aux différents candidats tête de liste aux prochaines élections municipales.
Cette charte visant à garantir l’éthique dans l’exercice d’un mandat électif, officialise publiquement un certain nombre d’engagements que le candidat accepte de prendre :
–    Ne pas cumuler deux fonctions exécutives
–    Former l’ensemble des élus sur les questions budgétaires
–    Garantir la transparence dans le versement des indemnités aux élus
–    Veiller à la présence des élus de l’opposition dans les différents organes
–    Faciliter aux citoyens l’accès aux informations financières
–    …
Cette démarche est très cohérente au regard des principes  de démocratie participative que BAIONA 2014 a essayé de mettre en œuvre tout au long de cette campagne.  Sur certains points, nous allons même plus loin, puisque le non cumul des fonctions exécutives doit pour nous s’appliquer aussi pour les responsabilités de Président de l’ACBA et celle de Maire d’une des communes de l’agglomération.

Jean-Claude Iriart

Faciliter la pratique sportive

sportLa pratique sportive doit permettre de rester en forme et en bonne santé, de conforter le lien social et enfin de se faire plaisir.

La municipalité se doit d’en faire un axe important de sa politique.

Grâce à l’action de plusieurs centaines de bénévoles, éducateurs ou dirigeants, les clubs et associations sportifs de la ville structurent l’essentiel de l’offre. Le premier devoir de la municipalité est de soutenir les efforts de ces clubs en gérant les équipements au plus près des besoins qu’ils expriment et de leur apporter une aide financière. Dans ce domaine, nous garantirons la transparence des subventions : des critères objectifs seront fixés, les prises de décision expliquées publiquement.

Pour nous, l’éducation par le sport sera une priorité incontournable : les activités sportives pour les enfants et les jeunes jouent un rôle majeur tant dans leur épanouissement personnel que dans les relations avec les autres. Nous serons également attentifs à la promotion du sport féminin (diversité des pratiques dès le plus jeune âge et valorisation des équipes de haut niveau). La présence d’une offre dans chaque quartier et les possibilités présentées aux personnes handicapées seront aussi valorisées.

La pratique du sport par tous sera encouragée par des actions de sensibilisation et nous développerons sur les espaces publics de tous les quartiers, des aménagements et des équipements facilitant l’accès aux activités sportives : allées piétonnes, pistes cyclables, agrès de gymnastique…

La Ville de Bayonne et l’Agglomération Côte Basque Adour contribueront au soutien du sport professionnel par la mise à disposition conventionnée des équipements et par des opérations de communication institutionnelle sans toutefois envisager de le subventionner directement.

Les aides financières de la collectivité sont essentielles pour le fonctionnement des clubs et des associations sportives.
L’affectation de ces aides doit être transparente et reposer sur des critères objectifs afin de garantir l’équité. L’éducation par le sport, l’accueil des jeunes, la mixité sociale des pratiquants constitueront entre autres des critères importants.

Les actions que nous mènerons :

  1. Encourager l’engagement de jeunes éducateurs par des dispositifs de tutorat au sein des clubs avec des éducateurs plus expérimentés.
  2. Mutualiser les actions de formation et le partage d’expériences entre les éducateurs et les dirigeants de différents clubs.
  3. Organiser une grande manifestation annuelle du sport associatif bayonnais et un prix du bénévolat pour les éducateurs et dirigeants.
  4. Prévoir une concertation avec tous les clubs de la ville pour préciser les critères d’attribution des subventions.
  5. Proposer l’apprentissage gratuit de la natation pour toutes les personnes qui le souhaitent.
  6. Associer tous les clubs à l’examen d’un éventuel transfert de la compétence Sport de la Ville vers la Communauté d’agglomération

SOLIDARITE : les 1ères actions à mener

1. LA CARTE CITOYENNE établie à partir d’un dossier unique, donnera accès à tous les services à la population
➔ modes de garde, assemblées de quartier, scolarité, transports, personnes âgées, bibliothèques, sport, piscine, cinéma, musées, MVC
➔ qu’ils soient assurés ou pas par la municipalité. Son PASS culturel permettra d’accéder gratuitement à certains spectacles.

2. Délocaliser certaines permanences des bureaux d’information (BIJ, CLIC, etc.) dans les quartiers.

3. Organiser des campagnes de prévention dans le domaine de la santé.

4. Développer un programme éducatif contre les discriminations dès le plus jeune âge.

5. Confier à un adjoint en capacité de mobiliser les services concernés une délégation « pour l’égalité et contre les discriminations ».

6. Impulser une instance unique de décision et d’attribution des aides fournies par les organismes et les fonds à vocation sociale tels que le CCAS, la CAF ou le Département.

7. Organiser des équipes de bénévoles qui interviennent auprès des personnes âgées ou des personnes isolées.

8. Encourager les projets portés par les jeunes de 16/30 ans par des bourses et micro crédits.

9. Développer les initiatives de logement partagé (intergénérationnel ou autre).

10. Créer des dispensaires de santé pour développer des campagnes de prévention des conduites à risque, des violences sexistes, informer sur la sexualité, délivrer des moyens contraceptifs, assurer des soins infirmiers courants…